Curieux ?

wax-paris

Interview lors de l'Hackathon Villa Orange, Bonne nouvelle, Led by Her, Printemps 2017.

Bonjour Séverine, qui es-tu et comment as-tu connu Led by Her? J’ai une boutique en ligne qui propose des créations de bijoux et accessoires en tissus africains, et je m'implique beaucoup dans le travail avec des femmes et dans de bonnes conditions. J'ai connu LBH via un incubateur dans lequel j'ai travaillé, et via Adrien Rougier.
Je me suis reconnue dans l'idée de se reconstruire grâce à un projet entrepreneurial. Je pense que quand on a vécu des choses difficiles, on a une force surhumaine très utile pour créer une entreprise, qui est un chemin souvent semé d'embûches. 
J'espère insuffler de l'énergie positive quand je viens voir les gens, et parfois je suis très pragmatique avec des réponses très concrètes par rapport à ma propre expérience. 

 

Ton feedback du hackathon ?

J’avais déjà fait des startup week-ends et je trouve que ce principe est toujours très intéressant. On avance beaucoup en peu de temps. Je tourne sur deux projets pendant ces deux jours. Ce que j'aime beaucoup, ce sont ces étudiants qui apportent leur aide technologique, ce qui est souvent un point bloquant pour les projets. Cela permet de dédramatiser ces sujets.

Je croise des profils très différents avec une dynamique sympa et des points de vue différents.

LBH

C'est de l'énergie positive.

Le futur

Je vois LBH grandir comme un réseau de femmes entrepreneures qui réussissent et qui pourraient ensuite aider et investir à leur tour. J’espère aussi plus d'aide d'autres réseaux de femmes qui entreprennent. J'ai fait partie de ces réseaux mais ce qui me motive, c’est d’aider les femmes à se reconstruire. 

Interview par Dominique Barreau

Conseil Marketing et Innovation, animateur, auteur et découvreur. Ambassadrice de LedByHe